Le Mystery Shopping, c’est quoi ? Interview radio de Julien Mondhard, Président de Smice

Le Mystery Shopping, c’est quoi ? Interview radio de Julien Mondhard, Président de Smice

Le 6 avril 2017, Julien Mondhard a été interviewé à la radio, sur France Bleu Besançon. L’occasion de présenter l’activité de Smice, de dévoiler un peu les coulisses du Mystery Shopping et de répondre aux questions que l’on se pose souvent sur le « client mystère », son rôle, son statut, son profil…

Écouter l’émission

France Bleu Besançon : Bonjour, Vous êtes Président de Smice, une société de clients mystère depuis plus de 10 ans. En quoi cela consiste exactement d’être client mystère ?

JM : Être client mystère, c’est avoir envie de donner son avis, d’aider les commerces, les enseignes et les marques à améliorer la qualité de leurs services et de leur accueil.

FB : C’est quoi ? C’est les espionner ?

JM : Non car tout se fait en toute transparence avec la marque et l’enseigne qui commandite ces enquêtes de clients mystère et également avec les employés. C’est de la formation et non de l’espionnage.

FB. Comment ça se passe ? On se présente dans quelle tenue ? Il faut que l’on soit discret, que l’on affiche qui on est exactement ?

JM. L’objectif évidemment, c’est de rester mystère, et d’être un client lambda, un client comme les autres. Donc comme le dit le slogan d’une grande enseigne de fast-food : « Venez comme vous êtes ». L’objectif c’est vraiment de venir comme vous êtes, simplement, à la différence d’un client « normal », vous êtes là pour observer ce qui se passe et de pouvoir le relater dans un questionnaire qui fait entre 50 et 100 questions, pour pouvoir disséquer tout ce qui se passe et identifier les points forts et les points faibles du commerce.

FB : Quelles sociétés peut-on visiter ?

JM : Nos clients sont dans différents secteurs d’activité puisque cette démarche intéresse toutes les enseignes et les marques qui ont envie d’améliorer leur expérience client. Donc cela concerne la restauration, l’hôtellerie, l’habillement… tout type de secteur.

FB. Ça prend du temps ?

JM. Ça prend le temps que vous avez envie d’y consacrer. On a des clients mystère qui le font plus régulièrement que d’autres. Et quand vous avez une mission, cela prend le temps que prend le temps d’aller manger une glace, d’aller au restaurant ou de passer une nuit à l’hôtel.

FB. Cela rapporte combien ?

JM. Cela varie en fonction de la mission. On va dire que cela rapporte en moyenne entre 10 et 15 € par mission.

FB. Cela fait un peu d’argent de poche ?

JM. Exactement ! Cela permet de passer un bon moment, de passer un peu de l’autre côté du miroir, c’est aussi ce qui intéresse nos smiceurs.

FB. Dernière question, Julien : il faut avoir quel profil pour devenir client mystère pour Smice ?

JM. Le profil que nous recherchons, c’est avant tout des gens sérieux, car la fiabilité des réponses qu’ils vont donner est importante pour nous. Et puis de vouloir jouer un rôle particulier dans notre société de consommation.

FB. Merci beaucoup Julien, je rappelle que vous êtes le fondateur de Smice, une société spécialisée dans les clients mystère depuis plus de 10 ans.

JM. Merci à vous !

Photographie d'u homme qui porte un T-Shirt Smice sous son costume
Article précédent
Vis ma vie de smiceur (feuilleton) : Bob, part 1, La sélection
Photographie d'un groupe de six personnes assises à table et tenant des smartphones
Article suivant
Le concept Smice : le Mystery Shopping réinventé à l'heure du digital
Retour
PARTAGER

Le Mystery Shopping, c’est quoi ? Interview radio de Julien Mondhard, Président de Smice