Smice Story : dates clés

Smice Story : dates clés

Smice donne un nouveau visage au Mystery Shopping. Fondé en 2005 par Julien Mondhard (ex QCM), rebaptisé Smice en 2012, cette société innovante s’appuie sur une expérience de plus de dix ans. Son maître mot ? Le « constant improving. »

2005 : Création de QCM et invention du crowd marketing

Après cinq ans dans le retail comme directeur de magasin et trois ans comme Directeur comptes clés chez DMS, Julien Mondhard crée une société spécialisée dans le Mystery Shopping (client mystère), QCM. Dans cet univers du Mystery Shopping, déjà très concurrentiel, mais composé de sociétés traditionnelles, il lance immédiatement deux idées innovantes :

– développer le premier logiciel dédié au Mystery Shopping, permettant aux clients mystère d’être formés et de remplir leurs questionnaires en ligne, et aux marques de recevoir leurs résultats dans les 24 heures, directement par email.

– ne pas faire appel à des enquêteurs professionnels mais à de vrais consommateurs. Ainsi, et très rapidement, les clients mystère candidats viendront postuler directement sur le site internet de QCM, et suivre un process de sélection qui a aujourd’hui fait ses preuves. Ils sont aujourd’hui près de 60 000 ! QCM vient d’inventer le crowd marketing !

2009 : Une percée fulgurante

Grâce à ces deux innovations majeures, QCM remporte rapidement plusieurs contrats et atteint le million d’euros seulement quatre ans après son démarrage.

2010 : Un échec, une innovation, l’application mobile Smice

En 2010, la perte d’un gros client déstabilise QCM et l’oblige à innover à nouveau : l’idée d’une application mobile permettant à chaque consommateur de devenir client mystère pour le compte des marques commence à germer. L’application mobile s’appellera Smice. Julien commence le développement et travaille sur les écrans avec l’agence Henry IV. Les plans sous le bras (littéralement), il embarque pour Donetsk afin de briefer ses développeurs ukrainiens.

2012 : Smice is born

Smice naît officiellement en novembre 2012. Les clients mystère QCM ne tardent pas à s’attribuer le nom de « smiceurs ». Et à s’équiper de l’application mobile. Ils y voient deux avantages : saisir aussitôt la visite terminée (voire pendant) et illustrer facilement les réponses avec des commentaires et des photos. Le bonheur ! Les données filent, telles des petits Speedy Gonzales, vers les relecteurs… qui les attendent pour une relecture rapide et qualitative. La mission est aussitôt validée, ce qui déclenche l’envoi d’un rapport au directeur du magasin et à son responsable de zone. Magique !

Nous développons de nouvelles manières de smicer. Notamment celle qui consiste à demander aux collaborateurs des marques de « smicer » en tant qu’auditeurs internes, ou même en tant que clients.

2014 : Le logiciel est refondu

L’innovation continue : Julien décide de repartir d’une page (presque blanche) et refondre la totalité du logiciel afin de le rendre plus agile et plus facilement utilisable par des tiers, en mode Do it yourself.

2017 : Une nouvelle version de la plateforme et un nouveau site Internet

La nouvelle version de la plateforme est sortie en janvier : nous sommes fiers de pouvoir proposer aux marques toujours plus d’innovation au service de leur excellence opérationnelle et de leur expérience client.

Et en juin, un nouveau site internet, réalisé avec l’agence Aphania, qui se décline en deux espaces : le site des smiceurs, et le site PRO.

To be continued…

Julien Mondhard, fondateur et Président de Smice

Si vous aussi vous voulez progresser avec Smice,
si vous désirez une démo de la plateforme en live, un diagnostic gratuit,
si vous voulez rencontrer Julien Mondhard…

Bouton contactez-nous !

Article précédent
Équiper ses auditeurs internes d’un logiciel métier complet : le cas Relais & Châteaux
La plateforme Smice
Article suivant
Les 5 bonnes raisons d’adopter la plateforme collaborative Smice
Retour
PARTAGER

Smice Story : dates clés