Un smiceur, c’est quoi ?

Un smiceur, c’est quoi ?

Nous appelons « smiceur » la personne qui réalise des enquêtes mystère (visites ou audits) selon le process Smice. Mais le rôle et l’origine du « client mystère » varient selon les cas, pour s’ajuster aux besoins des entreprises. Cet éventail de contributeurs et de contributions constitue une des valeurs ajoutées de Smice !

PAROLES DE SMICEURS

« Je suis nouvelle cliente mystère chez Smice, ma première expérience s’est très bien passée. J’ai été suivie du début à la fin. Hâte de refaire une mission ! Expérience sympathique ! »
Tiffany Smit, smiceuse

Deux rôles possibles selon le type d’enquête : « auditeur » ou « client »
« Smicer », c’est mesurer la qualité du service fourni aux consommateurs d’une marque, aux clients d’une enseigne, aux usagers d’une administration… C’est évaluer et apprécier cette qualité selon des critères prédéfinis mais aussi personnels.

Le smiceur est donc un acteur qui endosse, selon le besoin et selon son profil, deux types de rôles

  • un rôle d’auditeur : il évalue à travers une grille de questions prédéfinies par l’entreprise et fournies par notre équipe : il observe, il consigne, il rend compte, de manière très factuelle, de ses observations.
  • un rôle de client habituel : il apprécie de façon plus spontanée, à partir de ses propres critères, avec son propre ressenti, davantage au feeling. Il rend compte de ce qu’il a observé mais aussi éprouvé.

D’où vient le smiceur ? De chez nous ou de l’entreprise
Un smiceur peut provenir de notre panel Smice (base de 60 000 smiceurs maison) mais aussi du choix de l’entreprise (auditeurs internes, commerciaux, voire réels clients). S’il provient du panel Smice, il obéit à une charte.

Quel type d’action ? audit mystère ou visite mystère
Smicer, c’est jouer un rôle au sein d’une action définie par Smice, en concertation avec l’entreprise qui le souhaite (enseigne, marque, administration…).

On peut distinguer quatre grands types d’action, selon que l’on veut mesurer :

  • la conformité des standards (Solution Smice Global Standards)
  • l’excellence opérationnelle des infrastructures et services (Solution Smice Store Check)
  • le taux de recommandation d’un produit (Solution Smice Reco)
  • la perception que les clients ont des produits et services (Solution Smice XP)

Je veux devenir une petite souris !

Je postule

Illustration d'un homme qui glisse sur une peau de banane
Article précédent
Un « pain point », c'est quoi ?
Louis de Funès dans le Grand Restaurant
Article suivant
"Le Grand Restaurant" : Louis de Funès, un mauvais smiceur !
Retour
PARTAGER

Un smiceur, c’est quoi ?